ENGLISH

THE ABUJA DECLARATION ON PROMOTING INCLUSIVITY IN THE ELECTORAL PROCESS IN THE ECOWAS REGION

On 5 August 2019, the ECOWAS Network of Electoral Commissions (ECONEC), in partnership with the Independent National Electoral Commission (INEC) of Nigeria and the European Centre for Electoral Support (ECES), with the support of the European Union and the German Federal Government held an International Symposium on, the Promotion of Inclusivity in Electoral Process, ahead of its 6th  Biennial General Assembly at the Transcorp Hilton Hotel, Abuja, Federal Republic of Nigeria.

The Symposium was a forum to discuss the legal framework and desirable practical steps for enhancing the participation of women, youth, persons with disabilities (PWDs), internally displaced persons (IDPs) and other marginalised groups in the electoral process.

Participants at the symposium include Chairpersons of Election Management Bodies (EMBs) in the ECOWAS region, the leadership of the Nigerian National Assembly and members of Parliament across the ECOWAS region, representatives of Civil Society Organizations (CSOs) and of the community of PWDs and members of the Diplomatic Corps. Other participants include Election and Gender Experts and Development Partners such as Association of World Electoral Bodies (A-WEB), International Foundation for Electoral Systems (IFES), Electoral Institute for Sustainable Democracy in Africa (EISA), Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) and the German Agency for International Cooperation (GIZ).

The Symposium was declared open by the President of the Federal Republic of Nigeria, His Excellency Muhammadu BUHARI GCFR, represented by the Secretary to the Government of the Federation, Barrister Boss Mustapha.

PARTICIPANTS AT THE SYPOSIUM:

ACKNOWLEDGED that participation of all segments of the society in the political life of their country is a human right and an essential ingredient for democratic development. Participation of all sections of the society in the electoral process is central to the sustenance and consolidation of democracy.

SALUTE the strides that have so far been made in promoting and pursuing measures in favour of the participation of women, youth and other marginalised groups in politics;

NOTING the gaps and disparities in the extent to which member States have achieved political inclusivity with particular reference to women and youth and other marginalised groups;

RECOGNIZED the will and commitment of all stakeholders to sustain the positive momentum and further promote the right of every citizen to participate, on an equal basis, in the public, social and political life in each ECOWAS member State;

HEREBY DECLARE AS FOLLOWS:

  1. ECONEC and ECOWAS Commission should support Member States in their efforts at ensuring sustainable democracy through greater participation in the electoral process;
  2. ECONEC and ECOWAS Commission should support Member States in their efforts at ensuring sustainable democracy through full, equal and unhindered participation in the electoral process;
  3. ECOWAS Member States should consider passing and/or enforcing legislation on affirmative action with a minimum threshold of proportional representation with measurable and verifiable goals and objectives based on quantitative and qualitative field data;
  4. Member States to call on all Political Parties to recognize that women, youth, PWDs and other marginalised groups’ participation in decision-making at the leadership level is the only way of ensuring their electoral value and appeal to the electorate in the long-term;
  5. ECOWAS member States should adopt measures to prevent violence, intimidation, exploitation and abuse against women, youth, PWDs, and other marginalised groups and explore means of empowering them to participate fully in political processes;
  6. ECOWAS member States should promote citizen-led election observation and monitoring initiatives to enhance the transparency and credibility of the electoral process;
  7. EMBs should adopt necessary provisions and take required actions to facilitate full participation of all marginalised groups across the electoral cycle (registration, candidate nomination, civic education, access to polling units, assistive voting, etc.);
  8. ECOWAS Commission should accelerate the establishment and activation of the regional logistics depot in Lungi, Sierra Leone and encourage the pooling of election resources and materials for common use across the ECOWAS region, based on the principle of mutual assistance and burden sharing; and

APRRECIATION

Participants expressed their appreciation to the Government of the Federal Republic of Nigeria and the Independent National Electoral Commission (INEC) for the efforts at promoting and sustaining democracy in West AfricaDone in Abuja, this 5th Day of August, 2019

Francis Gabriel OKE

Permanent Secretary of ECONEC  and Head, ECOWAS Electoral Assistance Division

 

SPANISH

DECLARATION D'ABUJA SUR LA PROMOTION DE L’INCLUSION DANS LE PROCESSUS ELECTORAL DANS LA REGION DE LA CEDEAO

Le 5 août 2019, le Réseau des Structures de Gestion  électorale en Afrique de l’Ouest  (RESEAO), en partenariat avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (INEC) du Nigéria et le Centre Européen d’Appui Électoral (ECES), avec le soutien de l’Union européenne et du Gouvernement Fédéral Allemand, s’est tenu  un symposium international sur la promotion de l’inclusion dans le processus électoral en prévision de la sixième Assemblée Générale biennale à l’hôtel Transcorp Hilton à Abuja, en République Fédérale du Nigéria.

Le symposium était un forum de discussion sur le cadre juridique et les mesures pratiques souhaitables pour renforcer la participation des femmes, des jeunes, des personnes handicapées, des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et d’autres groupes marginalisés dans le processus électoral.

 

Les participants au symposium incluent les présidents des organes de gestion électorale (OGE) de la région de la CEDEAO, les dirigeants de l’Assemblée nationale nigériane et des membres du Parlement de la région de la CEDEAO, des représentants des organisations de la société civile, de la communauté des personnes vivant avec un handicap ainsi que des membres du corps diplomatique. Parmi les autres participants figurent des experts en élections et en genre et des partenaires au développement tels que l’Organisation mondiale des OGEs (AWEB),   la Fédération internationale pour les systèmes électoraux (IFES), l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA), l’Initiative Open Society pour l’Afrique de l’Ouest (OSIWA) et l’Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ)).

Le symposium a été déclaré ouvert par le Président de la République Fédérale du Nigéria, Son Excellence Muhammadu BUHARI, GCFR, représenté par le Secrétaire du Gouvernement de la Fédération, le Procureur   Boss Mustapha.

 

PARTICIPANTS AU SYPOSIUM :

RECONNAISSENT que la participation de tous les segments de la société à la vie politique de leur pays est un droit humain et un élément essentiel du développement démocratique. La participation de toutes les couches de la société au processus électoral est essentielle à la préservation et à la consolidation de la démocratie.

 

SALUENT les progrès accomplis à ce jour dans la poursuite des actions positives en faveur de la participation des femmes, des jeunes et des autres groupes marginalisés à la vie politique ;

 

NOTENT les lacunes et les disparités dans la mesure où les États membres ont atteint l’inclusivité politique, notamment en ce qui concerne les femmes et les jeunes et d’autres groupes marginalisés ;

 

RECONNAISSENT la nécessité de maintenir la dynamique positive et de promouvoir davantage le droit de chaque citoyen de participer, sur un même pied d’égalité, à la vie publique, sociale et politique de chaque État membre de la CEDEAO ;

DECLARE CE QUI SUIT :

  1. La CEDEAO et la Commission de la CEDEAO devraient soutenir les États membres dans leurs efforts pour assurer une démocratie durable par une plus grande participation au processus électoral ;
  2. La CEDEAO et la Commission de la CEDEAO devraient soutenir les États membres dans leurs efforts pour assurer une démocratie durable par une participation pleine, égale et sans entrave au processus électoral ;
  3. Les Etats membres de la CEDEAO devraient envisager d’adopter et/ou d’appliquer une législation sur l’action positive avec un seuil minimum de représentation proportionnelle et des buts et objectifs mesurables et vérifiables basés sur des données quantitatives et qualitatives de terrain ;
  4. Les États membres à demander à tous les partis politiques de reconnaître que la participation des femmes, des jeunes, des personnes handicapées et d’autres groupes marginalisés à la prise de décisions au niveau des dirigeants est le seul moyen de garantir leur valeur électorale et d’attirer les électeurs à long terme ;
  5. Les États membres de la CEDEAO devraient adopter des mesures appropriées pour prévenir la violence, l’intimidation, l’exploitation et les abus contre les femmes, les jeunes, les personnes vivant avec un handicap et autres groupes marginalisés et explorer les moyens nécessaires enfin de leur permettre de participer pleinement aux processus politiques ;
  6. Les États membres de la CEDEAO devraient promouvoir des initiatives d’observation et de surveillance des élections menées par les citoyens afin de renforcer la transparence et la crédibilité du processus électoral ;
  7. Les OGE devraient adopter les dispositions nécessaires et prendre les mesures requises pour faciliter la pleine participation de tous les groupes marginalisés tout au long du cycle électoral (inscription des électeurs et nomination des candidats, éducation civique, accès aux bureaux de vote, vote assisté, etc 😉
  8. La Commission de la CEDEAO devrait accélérer la mise en place et l’activation du dépôt logistique régional à Lungi, en Sierra Leone, et encourager la mise en commun des ressources et du matériel électoraux à usage commun dans toute la région de la CEDEAO, sur la base du principe de l’assistance mutuelle et du partage des charges ; et

APRRECIATION

Les participants ont remercié le Gouvernement de la République fédérale du Nigéria et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour les efforts qu’ils ont déployés pour promouvoir et soutenir la démocratie en Afrique de l’Ouest.

Ainsi fait à Abuja, le 5 août 2019

Francis Gabriel OKE

Secretaire Permanent et